Jérusalem : Erdogan et Macron vont pousser Trump à renoncer

Au cours d'un entretien téléphonique, Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan se sont mis d'accord pour convaincre Trump de revenir sur sa décision sur Jérusalem.

Les présidents français, Emmanuel Macron, et turc, Recep Tayyip Erdogan, vont travailler ensemble pour essayer de persuader les États-Unis de revenir sur leur décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, a appris Reuters samedi de source présidentielle turque. Les deux chefs d'État ont eu un entretien téléphonique lors duquel ils ont été d'accord pour dire que la décision américaine, annoncée mercredi par le président Donald Trump, était préoccupante, indique-t-on. La Turquie et la France vont, ensemble, faire en sorte de convaincre les États-Unis de revenir en arrière.

La France et la Turquie engagées pour la cause palestinienne. Recep Tayyip Erdogan a également eu à ce sujet des entretiens téléphoniques samedi avec ses homologues du Kazakhstan, du Liban et d'Azerbaïdjan. Mercredi, il a demandé une réunion d'urgence, pour la semaine prochaine, de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), qui regroupe une soixantaine de pays musulmans. La France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie et la Suède ont déploré vendredi à l'ONU la décision de Donald Trump et invité les États-Unis à présenter des propositions détaillées pour la paix entre Israéliens et Palestiniens. La France fait partie des pays qui soutiennent la cause palestinienne.